Chroniques·Home·Lectures

Métamorphose en bord de ciel

Métamorphose en bord de ciel

  • Auteur : Mathias Malzieu
  • Genre : Conte, Contemporain
  • Editions : J’ai Lu 2011
  • Sortie : 2011
  • Nombre de pages : 125

Synopsis :

« Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques lui valent des jours heureux. Jusqu’à ce qu’un médecin le soignant pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle « la Betterave ». Dans la tradition de ces contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l’histoire merveilleuse d’un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l’amour. »

Mon avis :

Tout d’abord le synopsis au dessus n’est pas complet, ailleurs vous le verrez plus long, mais je l’ai trouvé beaucoup trop spoilant, alors je l’ai raccourci. J’avais lu pour le Cold Winter 2017-2018, « La mécanique du coeur« , j’avais vu le film bien longtemps avant de le lire, et j’avais tout simplement adoré. L’écriture de Mathias Malzieu était vraiment splendide, on ressentait la beauté des mots à travers ses phrases. J’avais donc envie de réitérer l’expérience, alors quand j’ai trouvé celui là d’occasion je n’ai pas hésité. Il ne fait que 125 pages, de plus l’histoire est assez addictive, je l’ai lu très rapidement. Ce n’est pas vraiment le même coup de coeur que pour la mécanique du coeur mais j’ai tout de même énormément aimé.

Dans cette histoire on suit Cloudman, d’abord dans sa jeunesse puis dans cet hôpital où il est bloqué. C’est un personnage très attachant avec une personnalité atypique. Dans ce monde qui l’entoure il se sent étranger mais ne s’empêche pas de vivre comme il l’entend, même si personne ne le comprend, lui s’en fiche, il veut juste s’envoler. Le personnage qu’il va rencontrer par la suite est tout aussi atypique. Dans ce livre on est sans cesse balancé, perdu, on ne sait pas si ce qu’on lit se passe dans la réalité ou dans un rêve, si le rêve est la réalité. C’était très plaisant à lire, très beau, c’est une histoire à prendre comme elle vient, il faut se laisser porter, il y a tant de messages, qu’on ne peut pas vraiment tous les saisir.

Le roman est bourré de métaphores et de messages. La plume de Malzieu est toujours aussi belle, aussi crue parfois, c’est son écriture qui donne le plus de sens à l’histoire. Il est très court encore une fois alors on ne se perd pas dans des descriptions, l’auteur va à l’essentiel. On ressent que c’est ce qu’il raconte qui est le plus important, il ne se passe peut être pas grand chose mais il n’écrit pas pour ne rien dire. Le récit est très imagé je trouve, même s’il n’est pourtant pas beaucoup décrit, je voyais l’histoire en noir, blanc et surtout rouge. Peut être que l’histoire ne me marquera pas, mais le moment que j’ai passé avec ce livre oui. C’est un livre que j’ai envie de relire quand le moment sera venu. Même si il m’a fallut un temps après ma lecture pour remettre tout au clair, même si la fin nous laisse sans voix comme sait si bien le faire Mathias Malzieu (Calme-toi, tu n’as lu que deux de ses livres). Je le recommande, il est très court et vaut vraiment le coup. Je me tâte à lui donner le coup de coeur…

Et toi ? Tu l’as lu ? T’as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !

Publicités

Un commentaire sur “Métamorphose en bord de ciel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s