Films·Home

Moi, Moche & Méchant 3

Moi Moche & Méchant 3

Synopsis :

« Désormais au chômage, Gru fait face à la défection des Minions, galvanisés par Mel et qui pensaient que son licenciement leur permettrait de redevenir méchants. … Accompagné de Lucy, Margo, Edith et Agnès, Gru part à la rencontre de son frère jumeau caché. »

  • Sortie : juillet 2017
  • Durée : 1h30
  • Genre : Animation, Comédie, Aventure

2

Mon Avis :

Tout le monde connait les fameux Gru, Agnès, Edith, Margo et les Minions. Ce film devenu saga est connu, notamment pour le fanatisme autour des minions. C’est d’ailleurs un des points « négatifs » que je trouverais. Et pourtant, j’aime les minions et moi aussi j’ai  été touchée par le « syndrome banana minions », et je les ai bien aimé dans ce film aussi, mais je crois que l’on arrive à saturation, vous savez comme avec « Libérée, Délivrée », on en peu plus, même si on les aime bien, mais on en peu plus. Trop contradictoire comme fille.

Sinon, c’est un film sympa et frais, on le voit une fois pour le fun et puis voilà. Je sais j’ai pas l’air trop emballée mais en fait, il m’a laissé neutre. C’est pour les enfants (Dit le fille qui a rigolé seulement lorsque Gru tombe de l’échelle), ce n’est pas un mauvais film, mais ils devraient peut être s’arrêter là pour Gru et les minions car on commence à trop sentir le commercial.

On y trouve un passage « émouvant » *notez les guillemets* avec Lucy qui apprend à être une maman, mais je trouve ce côté trop bâclé, trop court, mais en y repensant les enfants se fichent souvent de voir quelqu’un devenir maman alors. Ensuite le côté jumeaux & retrouvailles aussi est rapide, en fait comme plusieurs petites choses mais je ne sais pas sur quoi le film se centre finalement x)

C’était un film, tranquille, frais, qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui se laisse largement regarder.

Et toi tu l’as vu ? Tu as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !

Publicités
Chroniques·Home·Lectures

Les Chroniques de Nomadoss T1&2

Les Chroniques De Nomadoss T1&2

1&2.jpg

Synopsis T1 :

« Cinq est un jeune homme vivant dans le monde tourmenté d’Harunha. Son village a été réduit en cendre par un seul et unique guerrier et depuis, il marche, semblant être en quête d’une chose qui nous est inconnue. En chemin, il rencontre Blanche, une nymphe au prise avec un homme faisant partie d’un ordre malfaisant répondant au nom des brigands bleus. Cinq l’extirpe de ce bien mauvais pas et accepte qu’elle reste avec lui. En chemin, il lui confie qu’il se rend au village de Maaï afin d’y rencontrer l’ancien des lieux. »

extrait 1

Mon avis T1&2 :

Dans ce manga on retrouve Cinq un garçon qui a du fuir suite à une attaque sur son village par un puissant guerrier. Il va ensuite rencontrer Blanche et, grâce à elle, en apprendre plus sur lui même, car il est différent. Ce sont deux premiers tomes que j’ai vraiment beaucoup appréciée. J’aime beaucoup les dessins, originaux, face à d’autres mangas, ce n’est pas un style habituel, mais cela colle parfaitement à l’histoire et fait son charme. L’histoire, en elle même intéressante, est, je trouve, originale, il n’est pas rare  de suivre un personnage qui prend part à des combats et trouve sa quête mais ici j’appécie beaucoup la manière dont c’est abordé. Très ressemblant à un jeu vidéo de manière à ce que les personnages montent de niveaux grâce aux combats et ont leurs aptitudes propres, je trouve cela original et attrayant.

Les actions se déroulent une à une et s’embriquent parfaitement. C’est une saga sans prise de tête qui demande tout de même de suivre, évidement, mais on le fait sans se forcer. J’ai beaucoup aimé ces tomes et j’ai hâte de me procurer la suite.

Et toi tu les as lus ? Tu en as  pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

 

Chroniques·Home·Lectures

À l’Ouest

À l’Ouest

1

  • Auteur : Olivier Adam
  • Editions : Pocket
  • Année d’édition : 2001
  • 139 pages

Synopsis :

« Marie vit dans un pavillon de la banlieue parisienne avec ses deux enfants, Antoine et Camille. Antoine a presque dix-neuf ans. Fragile, rêveur, indocile, il sèche les cours au lycée, erre dans le centre commercial de son quartier, fume quelques pétards et ingurgite des litres de vodka. Camille, elle, veille sur son grand frère, de loin, et calme ses angoisses en se plongeant dans la lecture des évangiles. Ses prières à la vierge Marie lui permettent de parler à quelqu’un de ses doutes sur la marche de ce bas monde. Quant à Marie, leur mère, elle fait ce qu’elle peut. Jusqu’au jour où elle décide de partir pour de bon, sans explications. Livrés à eux-mêmes, Camille et Antoine vont devoir reconstituer le passé familial pour comprendre leur mère. »

Mon avis :

Hum.. Que dire de ce roman ? Je ne sais pas trop ce qui m’avais poussé à l’acheter (d’occasion heureusement pour moi), je crois que je m’attendais à un roman avec de l’espoir, un lourd secret pesant sur la famille, que l’on découvrirait au fur et à mesure pour découdre puis reconstruire cette famille, mais ce n’est pas du tout ça. On y retrouve une famille, au bord du gouffre, sans réelle raison exprimée. Oui il y a quelque passages qui parlent du passé, parfois triste mais rien qui pousse une famille complète à la dépression. On ne sait pas pourquoi ils sont comme ça. Vous l’aurez compris j’ai été déçue par ce roman, pourtant très court (ouf). J’ai cru comprendre que « la dépression » dans ce style était un thème réccurant chez l’auteur mais qu’habituellement il y glisse un message d’espoir. Ce n’est pas le cas ici, au contraire même, j’ai trouvé que tout le livre foutait un coup de blues. Du début à la fin on déprime avec les personnages et on a l’impression qu’eux même ne veulent pas s’en sortir. La fin nous laisse par la même occasion sans explications, j’aurais voulu être surprise au moins à la fin ce n’a pas été le cas. C’est une histoire où l’on suit les trois personnages séparement, de plusieurs points de vue Marie et Camille d’un point de vue externe et Antoine dans sa tête, cela m’a un peu perdue parfois.

Alors peut être que je n’ai pas compris le message plus en profondeur, mais pour moi c’est une déception. Pour trouver quelques points positifs, la plume de l’auteur est originale, un peu trop brutale à mon goût mais originale, il alterne une plume saccadée en courtes phrases, une plume légère et poétique parfois et parfois très familière. Sinon je l’ai lu d’une traite, tant il était court (et écrit gros), mais, à mon sens, heureusement car je n’ai pas vraiment aimé. De plus je n’ai pas trouvé le rapport même infime avec le titre.

Et toi tu l’as lu ? Tu en as pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

Chroniques·Home·Lectures

Ajin semi-humain, Tomes 1&2 ♠

Ajin semi-humain T. 1&2

Logo_Ajin_fr

  • Scénaristes : Gamon Sakurai (& Tsuina Miura T.1)
  • Dessinateur : Gamon Sakurai
  • Première Sortie : 6 juillet 2012
  • Etat : en cours (9 volumes actuellement)
  • Seinen

ajin_

Synopsis Tome 1 :

« Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instants plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n’est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un Ajin. »

ajin

Mon avis Tomes 1&2  : 

Offerts par un ami à mon anniversaire il m’a promis que j’allais aimer, et il a eu raison.  J’ai lu ces tomes à l’occasion du Weekend à Lire dernier, alors que je devais n’en lire qu’un le deuxième a rapidement suivi, je n’ai pas pu attendre. C’est un manga alors l’histoire arrive très vite et se déroule très vite mais les plus de 200 pages du premier tome ont un rythme très appréciable, tout comme le deuxième. Ni trop rapide ni trop lent. Un manga plein d’action, de rebondissements, une histoire sanglante parfois, dans une société effrayée par les Ajins, effrayée par ce qu’elle ne connait pas (comme souvent). Ces Ajins justement possèdent des pouvoirs que Kei découvre au fur et à mesure. C’est avantage, j’apprécie voir les personnages découvrir, apprendre sur eux même au lieu de les voir tout savoir tout de suite alors que normalement, cela leur est inconnu. Grande fan de Tokyo Ghoul et de Death Note, cette saga, dans la même lignée, est faîte pour moi. Des grafismes magnifiques et détaillés, des personnages qui promettent d’être attachants, je vois du grand potentiel pour la suite et j’ai hâte de me procurer les prochains tomes.

Et toi tu les as lu ? Tu as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !

Chroniques·Coups de Coeur·Home·Lectures

Des Souris Et Des Hommes

Des souris et des hommes

Des souris et des hommes

  • Auteur : John Steinbeck
  • Editions : Folio
  • Année d’édition : 1972
  • Adapté au cinéma

Synopsis :

« Au bord de la rivière Salinas, en Californie, deux hommes fatigués par une longue marche. George et Lennie sont deux amis d’enfance qui errent sur les routes de Californie en travaillant comme ouvriers agricoles saisonniers de ranch en ranch. George et Lennie partagent depuis toujours le même rêve : posséder une petite exploitation, pour y vivre « comme des rentiers ». Mais cette amitié est parfois lourde à assumer pour George car Lennie, en dépit d’une émouvante sincérité, a des comportements…  étranges. Doté d’une très grande force physique, il ne parvient pas toujours à dominer sa puissance… »

Mon Avis :

Il faisait partie de ma PAL de cet été, je l’ai à la base choisi car c’est l’un des seuls livres que ma mère avait apprécié à l’école et je comprend pourquoi. Ce livre m’a boulversée, clairement j’en suis sortie déchirée. Il ne fait même pas 200 pages mais il nous prend aux tripes. Il est pourtant si simple mais si compliqué à la fois. Je ne sais pas vraiment ce qui m’a tant chamboulée, un peu de tout je pense, tant par l’ambiance prenante, par l’émotion dégagée et la manière d’écrire de John Steinbeck. Le personnage de Lennie m’a émue, on ne peut qu’éprouver une sorte de pitié, non pas envers lui seul, mais envers sa situation, lui face aux autres, qui ne le comprennent pas. Surtout lorsque que l’on pense aux personnes dans la même situation, qui depuis des siècles, subissent des horreurs, sont incompris. Comportements « étranges » pour les autres oui, mais pas pour rien, il a des déficiences mentales, qui l’empêchent parfois de se contrôler. Et il a beau ne jamais rien faire par méchanceté, bien au contraire, c’est parfois bien trop grave pour que « les autres » lui pardonnent…

Le personnage de George m’a fascinée, parfois j’étais agacée par lui puis je voyais d’autres gars du ranch (Comme Curley), leurs comportements et c’est là que l’on se rend compte de la force de George. Il doit supporter, prendre sur lui, et il le fait, car il aime Lennie il est si avancé par rapport à son époque, alors même si il réagit parfois brutalement on ne peut le blâmer.

C’est un livre qui m’a détruite, du début à la fin j’ai été prise dans l’histoire. Il restera pour moi un coup de coeur dont je me souviendrais longtemps. Il m’a marqué et m’a fait réfléchir, j’ai du mal à m’en remettre.

Et toi tu l’as lu ? Tu en as pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

Coup de Coeur

Chroniques·Home·Lectures

La Petite Fille Au Bout Du Chemin

 

La petite fille au bout du chemin

la petite fille au bout du chemin

  • Auteur : Laird Koenig
  • Editions : Le livre de Poche
  • Année d’édition : 1974
  • Genre : Thriller
  • Adapté au cinéma

Synopsis : 

« Une maison isolée près de  la plage, à Long Island aux Etats-Unis. Une petite Anglaise  y vit seule avec son père. Elle s’appelle Rynn. Elle a treize ans. Pourquoi Rynn ne va-t-elle pas à l’école ? Pourquoi regarde-t-elle toujours par la fenêtre ? »

Mon avis :

Avant toute chose je trouve qu’avant de lire ce livre moins on en sait mieux c’est, pour ne pas se spoiler il vaut mieux ne pas lire les différents résumés sur internet.

Je ne sais pas vraiment quoi dire de ce roman finalement, ce fut une bonne lecture, même si c’était parfois un peu perturbant. J’ai été vraiment surprise, je ne m’attendais clairement pas à ça. La première chose qui tape à l’oeil c’est la grande maturité dont fait preuve Rynn, alors qu’elle a seulement treize ans, elle est extrêment intelligente et prudente. Plus on avance plus on en apprend sur sa vie, sur ce qu’il s’est passé auparavant. Je ne m’y connais pas énormément en thriller mais je trouve que celui ci est un peu à part. Comme divisé en deux parties. Durant une bonne partie du roman on cherche à savoir ce qu’il s’est passé sans pour autant suivre réellement une enquête à proprement parler. Au bout d’un moment j’avoue que je m’en doutais et que j’ai eu raison, pour dire que la surprise n’en ai pas vraiment une. Et le livre ne s’achève pas lorsque le lecteur sait, au contraire c’est là que débute, à mon sens, la seconde partie. Je ne veut pas en dire trop, parce que trop en dévoiler gâcherait la lecture.

Ce livre fut une bonne lecture, perturbante mais bonne, j’ai accrochée à l’histoire. Mais, même si tout ne coulait pas de source, je m’attendais à certaines choses tout de même. C’est la 4ème qui m’a attirée, que je trouve trompeuse, je n’ai pas vraiment eu ce à quoi je m’attendais mais je n’ai pas été déçue.

Et toi, tu l’as lu ? Tu as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !

Films·Home

Le Manoir, de Youtube au Grand écran

Le Manoir

le manoir 2

Synopsis :

« Une bande d’étudiants vient fêter la nouvelle année dans un vieux manoir isolé de tout. Mais peu après leur arrivée, des événements étranges perturbent l’ambiance, avant que la fête ne tourne carrément au cauchemar… »

  • Film sorti le 21 juin 2017
  • Durée 1h40
  • Genres : Comédie, Epouvante, Horreur

Mon avis :

Tout d’abord, lorsque je suis allée voir le film je ne m’attendais pas du tout à ça. Depuis les premières images partagées par les acteurs, qui sont notamment des comédiens et youtubeurs pour la plupart, le film me fait envie. Comme beaucoup, je m’attendais clairement à une parodie de film d’horreur mais ce n’est pas du tout le cas. C’est en fait réellement un film du genre horreur avec des scènes sanglantes, d’ailleurs pour cela âmes sensibles s’abstenir. La limite d’âge est clairement indiquée à 12 ans mais je pense que 13 voire 14 serait plus approprié (c’est peut être un aspect maman inconnu à ce jour qui ressort mais bon) car il est vrai que l’humour reste « obscène » et absurde et que certaines scènes peuvent vraiment sembler choquantes. Attention ce n’est tout de même pas un épisode trash de Games Of Throne mais quand même.

Sinon c’est vraiment un film qui m’a plu, français qui plus est (c’est vrai qu’hormis les films humoristiques…). Alors, évidement ce ne sera pas le film de l’année pour tous  je pense mais je l’ai vraiment beaucoup aimé. Moi qui fait attention à la manière dont c’est filmé j’ai beaucoup aimé l’atmosphère qui je trouve se rapprochait de certaines vidéos youtube bien travaillées.

Les acteurs sont, à mon sens, bien choisis, surtout que certains sont des comédiens que j’apprécie grandement (Comme Natoo, Vincent Tirel, Ludovik ou encore Jérôme Niel…). J’ai trouvé que les personnalités étaient développées ce qui permet à chacun d’apprécier les personnages qu’il souhaite (Pour ma part Charlotte et Drazic particulièrement <3). Pour finir un décor splendide et travaillé qui m’a beaucoup plus, moi qui suis adepte des vieux manoirs pleins de secrets j’ai été servie ! C’est une histoire pleine d’humour et de rebondissements que l’on suit du début à la fin.

le manoir 3

Et toi tu l’as vu ? T’en as pensé quoi ?

Tschüss !

Films·Home

Sophie Scholl, Les Derniers Jours

Sophie Scholl, les derniers jours

sophie scholl

Synopsis :

« Munich, 1943. Tandis que Hitler mène une guerre dévastatrice à travers l’Europe, un groupe d’étudiants forme un mouvement de résistance, « La Rose Blanche », appelant à la chute du IIIème Reich. Pacifistes, ses membres propagent des tracts antinazis et invitent la jeunesse du pays à se mobiliser.
Le 18 février, Hans Scholl et sa soeur Sophie – qui font partie du noyau dur du mouvement – sont aperçus par le concierge de leur université de Munich en train de jeter des centaines de tracts du haut du deuxième étage donnant sur le hall. Ils sont immédiatement appréhendés par la Gestapo et emprisonnés à Stadelheim. Durant les jours suivants, l’interrogatoire de Sophie Scholl est mené par l’agent de la Gestapo Robert Mohr, un véritable duel psychologique s’engage… »

sophie scholl 3

  • Film sorti en 2006
  • Titre original : « Sophie Scholl – Die letzten Tage »
  • Durée 1h57
  • Genre : Historique, Drame

Mon avis :

J’ai vu ce film durant mes derniers cours d’Allemand de l’année et j’ai été… Boulversée. Oui, c’est le mot, j’ai été boulversée. Ce film c’est vraiment un choc. Au delà du fait que c’est une histoire horrible et tragique le film est vraiment beau, à sa manière.  Je suis très touchée face à tout ce qui touche les guerres principalement la seconde guerre mondiale et je trouve toujours cela intéressant d’avoir des témoignages. Car ce film est tiré de faits réels, il retrace la vie de Sophie Scholl, qui a vraiment existé.

Ce qui est particulièrement touchant dans ce film ce sont les dialogues, les paroles de Sophie et celles de son frère. Les phrases, tout simplement poignantes et psychologiquement vraies. On peut même voir que le policier, pourtant nazi à 100% , doute et est perturbé face à Sophie. Et enfin les scènes finales, qui sont émouvantes, brutales nous ramènent à l’horrible réalité de l’époque. Je conseille ce film, sincèrement, même s’il m’a tiré quelques larmes, il est à voir.

Et toi, tu l’as vu ? Qu’en as-tu pensé ?

Tschüss !

00schollS9

Home·Lectures·PAL / Bilans

Le Weekend à Lire 16-18/06/2017-BILAN

Le Weekend à Lire

weekendàlire.jpg

C’est la première fois que je participe à un Weekend à Lire, alors je suis super heureuse de pouvoir lire ce weekend et d’y participer ! Si vous ne connaissez pas voici le lien de l’article de Lili Bouquine sur le sujet. Donc pour ce weekend je me suis fixé 800 pages à lire que j’espère atteindre en lisant :

  • « 17 Lunes » de Kami Gargia & Margaret Stohl, il me reste 401 pages
  • « La petite fille au bout du chemin » de Laird Koenig, 317 pages
  • « Ajin semi-humain » de Tsuina Miura & Gamon Sakurai, 225 pages
  • Soit 943 pages

J’espère vraiment m’y tenir, je n’ai pas l’habitude de me fixer des objectifs mais j’avais envie de tester.

Bilan

Malheureusement pour moi j’ai eu des imprévus et je n’ai pas pu lire mes 800 pages, j’ai du en lire ~600, j’ai alors terminé mes lectures plus tard, je parlerai donc sous peu de « La petite fille au bout du chemin » et de « Ajin semi-humain » Tomes 1 & 2 que j’ai lu par la même occasion. « 17 Lunes » sera chroniqué beaucoup plus tard car je ne sais trop quoi en dire je pense finir la saga avant de donner mon avis. Je suis un peu prise ces temps si mais les chroniques arrivont très bientôt !

Et toi tu y as participé ? Tu as atteint ton objectif ? Dis moi tout !

Tschüss !

Films·Home

Le Labyrinthe de Pan

Le Labyrinthe de Pan

le abyrinthe de Pan 3.png

Synopsis :

« En 1944, la guerre d’Espagne est achevée depuis 5 ans, et l’Espagne est désormais sous la coupe de Franco. Les maquisards se terrent dans les montagnes. La jeune Ofelia, une enfant rêveuse aimant les contes de fées, voyage avec sa mère Carmen, enceinte et de constitution fragile. Celle-ci est partie rejoindre son nouveau mari, le tyrannique et sanguinaire capitaine Vidal de l’armée franquiste, qui a pour tâche d’éliminer la résistance des maquisards dans la région. La nuit de son arrivée, Ofelia est guidée par un étrange insecte qu’elle prend pour une fée, et découvre au cœur d’un antique labyrinthe voisin de sa nouvelle maison un faune inquiétant. Il lui révèle qu’elle serait la réincarnation de la princesse Moanna, du monde souterrain et égarée sur la Terre. »

le-abyrinthe-de-pan-1.jpg

  • Film sorti en 2006
  • Titre original : « El laberinto del fauno« 
  • Durée : 1h59
  • Genre : Fantastique

le-abyrinthe-de-pan-2.jpg

Mon Avis :

Cela fait très très longtemps (du moins longtemps de ma courte vie) que j’ai envie de voir ce film, j’avais vu une image je ne sais plus où. Cette image représentait un monstre avec des yeux dans les mains, sachant d’où elle venait j’avais envie de découvrir ce film. Cependant jamais je n’avais jamais franchi le pas, je ne sais pas pourquoi, ce monstre me pertubait autant qu’il m’intéressait. Finalement je l’ai regardé.

Et je n’ai pas été déçue, il faut dire que ce film est vraiment étrange, mais aussi passionnant. Je suis une amoureuse de l’univers de Tim Burton et de ce genre de fantastique alors j’ai été conquise par ce film de Guillermo Del Toro. L’univers est vraiment intéressant, basculant de l’univers fantastique d’Ophélia au monde réel de cette oppression en Espagne. Cependant je pense qu’il peut être perturbant pour certains et que les âmes plutôt sensibles devraient s’abstenir, certaines scènes peuvent sembler écoeurantes (Aucune scène pornographique seulement du sang etc…).  L’univers est vraiment prenant et même si j’avoue ne pas m’être beaucoup attachée aux personnages, Ophélia et sa manière de s’évader du monde réel m’ont touchée. Pour ce qui est du fameux monstre son passage ne m’a pas déçue mais justement ce n’était qu’un passage et j’avoue que je m’attendais à quelque chose de plus approfondi autour de lui, mais ça c’est vraiment personnel. Je pense que c’est aussi du au fait que le film est plutôt court à mon goût.

Ensuite, ce n’est pas grand chose, c’est même stupide mais je trouve que le titre est mal choisi, selon mes recherches (peut être fausses) « Pan » serait en référence à un dieu jenesaisplusquoi. En tous cas il n’est pas question d’un quelconque « Pan » dans le film. Son titre original est « El laberinto del fauno » soit, « Le labyrinthe du Faune » ce qui pour le coup aurait été pour moi un titre plus approprié. Pour finir, c’est un film que j’ai vraiment bien aimé et que je conseillerai aux personnes aimant les univers un peu étranges, fantastiques, mélant réel et surnaturel.

Et toi, tu l’as vu ? Tu l’as aimé ? Dis moi tout !

PS : j’espèrerais qu’il y ai un livre à la base de ce film mais je n’en ai pas trouvé, je pense qu’il n’en existe pas du moins pas un AVANT le film.

Tschüss !