Home·Lectures·PAL / Bilans

Bilan Lecture été 2017 ☼

2

L’été touche à sa fin et la rentrée arrive (déjà ?!), je m’étais donné une Pile A Lire pour cet été que j’ai plus ou moins tenue. Alors voilà ce qu’il en est :

Les livres que je comptais lire :

Ceux que j’ai lu en plus :

Finalement je n’ai pas lu toute ma liste mais je suis plutôt satisfaite 🙂

Et toi ? Qu’as tu lu cet été ? Dis moi tout !

Tschüss !

Publicités
Chroniques·Home·Lectures

La perle

La perle

La perle.jpg

  • Auteur : John Steinbeck
  • Langue Originale : Anglais (US)
  • Sortie Originale : 1947
  • Nombre de pages : 122
  • Editions : Folio, 1993
  • Genre : Classique

Synopsis :

« Jouant de sa lame comme d’un levier, il le fit céder et le coquillage s’ouvrit. Les lèvres de chair se crispèrent puis se détendirent. Kino souleva le repli et la perle était là, la grosse perle, parfaite comme une lune. Elle accrochait la lumière, la purifiait et la renvoyait dans une incandescence argentée. Elle était aussi grosse qu’un neuf de mouette. C’était la plus grosse perle du monde. »

Mon avis :

C’est un livre de ma PAL de cet été, que j’ai lu après avoir eu un énorme coup de coeur sur ma première lecture de cet auteur « Des Souris Et Des Hommes ». Malheureusement pour moi, ça ne l’a pas fait. Je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, je n’ai même pas compris clairement où et quand se passaient les actions, je ne sais pas si c’est indiqué. J’ai trouvé le scénario banal voire trop simple, je ne me suis pas attachée aux personnages plus que ça, peut être parce que l’histoire est vraiment courte. Je n’ai pas compris où l’on nous menait, ni pourquoi il se passait ça ou ça. J’ai sans doute manqué quelque chose car j’ai pu voir que certain(e)s on vraiment été touché par ce roman mais moi pas.

Ce livre ne m’a pas paru mal écrit, même si je n’ai pas retrouvé la plume de Steinbeck que j’avais adoré la dernière fois, mais juste je n’ai pas vu l’intérêt. Je pense vraiment que je n’ai pas trouvé le point sensible du roman et c’est bien dommage mais pour moi c’est non. Le livre passait tout seul ce qui est un avantage, car il était court mais ça c’est aussi un inconvénient pour moi, l’histoire est vraiment courte et il se passe peu de chose, je n’ai pas pu m’immerge dans ce monde qui aurait dû être plus détaillé pour être intéressant. Cela dit ce n’est pas un mauvais livre, je pense, si vous trouvez le message sensible plus approfondi de l’histoire.

Et toi tu l’as lu ? Tu en as pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

Chroniques·Home·Lectures

Journal d’Anne Frank

Journal d’Anne Frank

Journal de Anne Frank

  • Auteure : Anne Frank
  • Publication originale : 1947
  • Langue Originale : Néerlandais
  • Nombre de pages : 317
  • Éditions : Le Livre de Poche, 1950
  • Genre : Autobiographique, Historique

Synopsis :

4e : « J’aimerais ressembler toujours à cette photo. Alors, j’aurais peut-être la chance d’aller à Hollywood.   Anne Franck 10 oct. 42. »

« Le Journal d’Anne Frank est le livre du journal intime tenu par Anne Frank, une jeune fille juive allemande exilée aux Pays-Bas, lorsqu’elle se cache à Amsterdam, pendant deux ans, avec sa famille et quatre amis, au cours de l’occupation des Pays-Bas par l’Allemagne nazie. Anne Frank a reçu son journal le 12 juin 1942, et commence à l’écrire le jour même ; le journal s’arrête au mardi 1er août 1944. »

Mon avis :

Tout le monde à déjà entendu parler du célèbre Journal d’Anne Frank, un témoignage important de cette époque. Je me devais de le lire, j’avais vraiment l’impression qu’il fallait que je le lise, pour moi-même. Et c’est désormais chose faite. Je pense que mon avis risque d’être très court, car peut-on vraiment trouver quelque chose à redire sur un livre comme celui-là ? Il est impossible de classer coup de cœur ni encore moins déception un livre comme ça. On ne peut pas dire « il est génial » comme s’il s’agissait d’une fiction. Toute fiction peut être poignante, déchirante, ou même décevante pour certains, qu’importe, ici chaque mot, chaque phrase reflètent la réalité. La dure réalité, il y a une personne réelle, qui a vraiment vécu ce qu’elle écrit, derrière chaque page. Vous me direz un auteur aussi est réel mais très souvent un auteur joue avec les mots, il crée, il invente. Là Anne Frank à écrit son journal et n’a pas cherché à en faire un bon livre. C’est différent.

A chaque page que j’ai tourné j’ai été bouleversée, touchée, et chaque fois je me disais « Anne Frank a vraiment existé, et elle a écrit ces mots en temps réel ». Oui je pense que le fait que ce ne soit pas une fiction m’a tout particulièrement touché. Je ne peut pas déconseiller ce livre, autant qu’il est difficile de le conseiller, je pense qu’on doit le lire, de sois-même au moment venu.

Et toi tu l’as lu ? Tu en as pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

Chroniques·Home·Lectures

Seul sur Mars, le livre

Seul sur Mars

Seul sur mars.jpg

  • Auteur : Andy Weir
  • Titre original : The Martian
  • Sortie originale : 2011 (E-book)
  • Nombre de pages : 408
  • Genre : Science-Fiction
  • Éditions : Milady
  • Adapté au cinéma

Synopsis :

 » Mark Watney est l’un des premiers humains à poser le pied sur Mars. Il pourrait bien être le premier à y mourir. Lorsqu’une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources, irrémédiablement coupé de toute communication avec la Terre. Pourtant Mark n’est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux, habile de ses mains et terriblement têtu, il affronte un par un des problèmes en apparence insurmontables. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à défier le sort ? Le compte à rebours a déjà commencé… »

Mon avis :

J’ai vu le film, il y a un moment déjà, bien avant de savoir qu’il y avait un livre. J’avais vraiment beaucoup aimé l’ambiance et l’histoire dans le film c’est pour cela que j’ai voulu me procurer le livre. Il était dans ma PAL depuis seulement quelques mois et j’ai décidé de le sortir cet été.

Je pense que je ne pourrai pas donner un avis très constructif, tout bêtement parce que je ne sais pas ce que j’en pense à vrai dire. J’ai eu, malgré moi, de la peine à le terminer. Il m’est impossible de dire que c’est un mauvais livre car ce n’est pas le cas mais il n’était peut être pas fait pour moi. Autant j’ai beau ne pas aimer les Sciences mais l’Astronomie, les étoiles, tout ça sont les seules qui m’intéressent (même si je n’ai pas énormément de connaissances dessus). Mais, ce livre est compliqué tout simplement, d’un certain point de vue. Je n’ai pas tout compris et c’est pour ça que je reste mitigée. Certaines fois le narrateur expliquait et je parvenais à comprendre, d’autres j’avais beau essayer je ne m’y connaissais que trop peu pour comprendre.

Ce qui fait, cependant, que je n’ai pas été réellement déçue de ma lecture c’est que tout le livre n’est pas un regroupement de formules, de calculs et de missions compliqués et incompréhensibles. Il reste adapté à un public moins expérimenté que les personnages en fait, mais il faut je pense avoir quelques bases solides pour apprécier pleinement ce livre. Ce n’est donc pas une mauvaise lecture, j’ai même ris à certains moments, mais je ne peux pas non plus affirmer avoir dévoré et adoré ce livre. Je le conseille donc pour ceux qui s’y connaissent un peu, pour les « autres » comme moi, rien ne vous empêche de tenter l’aventure, sinon le film pourra peut être mieux vous satisfaire, étant moins complexe.

Et toi ? Tu l’as lu ? Tu as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !

Films·Home

Dunkerque

Dunkerque

Synopsis  :

« Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. Une opération est mise en place pour évacuer les Britanniques vers l’Angleterre.

L’histoire s’intéresse aux destins croisés des soldats, pilotes, marins et civils anglais durant l’Opération Dynamo. Alors qu’ils sont évacués par le port et les plages de Dunkerque, trois soldats britanniques, avec un peu d’ingéniosité et de chance, arrivent à embarquer difficilement sous les bombardements. Un grand périple les attend. »

dunkerque 1.jpg

  • Sortie :  juillet 2017
  • Durée : 1h47
  • Genres : Guerre, Historique, Drame
  • Titre original : « Dunkirke »

Mon avis :

Tout le monde en parle, on le voit partout, je vais parler, comme vous avez pu le constater, de « Dunkerque », le dernier film de Christopher Nolan. On le voit partout, c’est vrai, mais ça vaut vraiment le coup. C’est le genre de film, que lorsque les lumières se rallument et qu’on a versé notre petite larme discrète (ou pas) on se dit « déjà ? ». Parce que oui il dure 1h47 mais il semble tellement court. Juste woaw. Je ne sais pas vraiment quoi dire, tant il m’a bouleversée.

Ce film est cru, brutal, réaliste en fait. Cette période de l’histoire est assez sombre et reste, encore aujourd’hui proche de nous. Le film est réalisé dans une ambiance tellement rapprochée de ce que j’imaginais sur cette guerre. Il nous y amène. Les dialogues sont courts, il y en a peu, ils sont suffisants, c’est ce qui fait que l’on y croit. Non les soldats ne se parlaient pas sous formes de beaux poèmes, de métaphores, non ils avaient tant d’autres choses à penser et c’est tellement bien représenté. Chacun pense à sa survie, quitte à être inhumain, parce que c’est ça, la guerre a prit leur humanité, ils sont transformés. Les costumes, l’ambiance, les décors, tout y est, tout est parfaitement accordé, parfaitement à sa place. Il y a eu un énorme travail sur les costumes, qui sont totalement comme on peut l’imaginer, comme ils étaient.

Non, ce n’est pas un film tire-larme juste pour émouvoir, un film plein de belles paroles, mais c’est un film réaliste, avec la touche d’espoir qu’il pouvait rester aux soldats. Et c’est ce réalisme qui nous fait y croire, qui nous touche. J’ai adoré ce film, parce qu’il m’a brisé, parce qu’il en vaut la peine. Je ne peut que le conseiller.

Et toi ? Tu l’as vu ? Tu en as pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

Coup de Coeur

Home·Séries

The five

The Five

Synopsis :

« En 1995, quatre jeunes amis d’école, Mark, Danny, Slade et Pru sont traumatisés après la disparition de Jesse, le petit frère de 5 ans de Mark dans un parc. Jakob Marosi, un tueur en série, avouera être le responsable de la mort de Jesse alors qu’aucun corps n’a été trouvé. Les parents de Jesse, Julie et Alan, abandonnent alors tout espoir de le retrouver vivant. Vingt ans plus tard, Danny est devenu un détective de la police de Westbridge. Il enquête sur un meurtre et, sur les lieux l’ADN de Jesse a été trouvé. »

  • Genre : Série dramatique
  • Créée par Harlan Coben
  • Nombre de saison : 1
  • Nombre d’épisodes : 10
  • Terminée
  • 2016

Mon avis :

Je trouve que cette série n’a pas fait beaucoup parler d’elle et pourtant elle vaut vraiment le coup d’œil. Si la première question est comment l’ADN de Jesse a-t-il pu se retrouver sur cette scène de crime, les héros vont vite être confrontés à une multitudes de péripéties étranges. Ce qui cause au début de l’incompréhension totale, on ne sait pas ce qu’il se passe et tout s’enchaine. Pourtant quand le nœud vient à se défaire on ne peut qu’être surpris. Clairement, je ne m’attendais pas à cette fin, jusqu’au dernier épisode, jusqu’au dernier moment je n’ai pas réussi à deviner le fin mot de l’histoire. Le final est tellement tiré par les cheveux. Alors oui j’ai beaucoup aimé cette série, ça fait du bien une courte série comme celle ci. Par contre il ne faut pas s’attendre à une série simple et qui passe toute seule, non il vaut mieux être concentré durant le visionnage sinon on est vite largué. Il y a aussi beaucoup de personnages alors il ne faut pas s’y perdre.

L’ambiance est très bien exprimée, je trouve, dans les plans, les couleurs. Je n’ai pas trouvé les acteurs spécialement grandioses mais cela suffisait amplement. Je dois avouer que la famille Wells (famille de Mark et Jesse), surtout les parents, m’ont souvent énervée mais je passais au dessus. J’ai aussi trouvé qu’ils abusaient un peu sur l’espèce « d’ultrason’ qui crée un suspense ou lorsque quelqu’un est blessé à la tête, que sa vision et sont ouïe  sont troubles, vous voyez  le son ? Et bien, ils en mettaient très/trop souvent x)

Dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé cette série. Plus j’avançais plus ça me plaisait, malgré quelques incohérences peu importantes. Notamment un point qui me titille particulièrement :

Attention Spoil : Mais qui est donc l’homme aux mains douces finalement ?! ‼ 

Pour ceux qui sont fan de séries qui nous retourne le cerveau, avec une histoire indénouable, celle-ci est parfaite.

Et toi ? Tu l’as vue ? Tu en a pensé quoi ?

Tschüss !

21.jpg

Films·Home

Moi, Moche & Méchant 3

Moi Moche & Méchant 3

Synopsis :

« Désormais au chômage, Gru fait face à la défection des Minions, galvanisés par Mel et qui pensaient que son licenciement leur permettrait de redevenir méchants. … Accompagné de Lucy, Margo, Edith et Agnès, Gru part à la rencontre de son frère jumeau caché. »

  • Sortie : juillet 2017
  • Durée : 1h30
  • Genre : Animation, Comédie, Aventure

2

Mon Avis :

Tout le monde connait les fameux Gru, Agnès, Edith, Margo et les Minions. Ce film devenu saga est connu, notamment pour le fanatisme autour des minions. C’est d’ailleurs un des points « négatifs » que je trouverais. Et pourtant, j’aime les minions et moi aussi j’ai  été touchée par le « syndrome banana minions », et je les ai bien aimé dans ce film aussi, mais je crois que l’on arrive à saturation, vous savez comme avec « Libérée, Délivrée », on en peu plus, même si on les aime bien, mais on en peu plus. Trop contradictoire comme fille.

Sinon, c’est un film sympa et frais, on le voit une fois pour le fun et puis voilà. Je sais j’ai pas l’air trop emballée mais en fait, il m’a laissé neutre. C’est pour les enfants (Dit le fille qui a rigolé seulement lorsque Gru tombe de l’échelle), ce n’est pas un mauvais film, mais ils devraient peut être s’arrêter là pour Gru et les minions car on commence à trop sentir le commercial.

On y trouve un passage « émouvant » *notez les guillemets* avec Lucy qui apprend à être une maman, mais je trouve ce côté trop bâclé, trop court, mais en y repensant les enfants se fichent souvent de voir quelqu’un devenir maman alors. Ensuite le côté jumeaux & retrouvailles aussi est rapide, en fait comme plusieurs petites choses mais je ne sais pas sur quoi le film se centre finalement x)

C’était un film, tranquille, frais, qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui se laisse largement regarder.

Et toi tu l’as vu ? Tu as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !

Chroniques·Home·Lectures

Les Chroniques de Nomadoss T1&2

Les Chroniques De Nomadoss T1&2

1&2.jpg

Synopsis T1 :

« Cinq est un jeune homme vivant dans le monde tourmenté d’Harunha. Son village a été réduit en cendre par un seul et unique guerrier et depuis, il marche, semblant être en quête d’une chose qui nous est inconnue. En chemin, il rencontre Blanche, une nymphe au prise avec un homme faisant partie d’un ordre malfaisant répondant au nom des brigands bleus. Cinq l’extirpe de ce bien mauvais pas et accepte qu’elle reste avec lui. En chemin, il lui confie qu’il se rend au village de Maaï afin d’y rencontrer l’ancien des lieux. »

extrait 1

Mon avis T1&2 :

Dans ce manga on retrouve Cinq un garçon qui a du fuir suite à une attaque sur son village par un puissant guerrier. Il va ensuite rencontrer Blanche et, grâce à elle, en apprendre plus sur lui même, car il est différent. Ce sont deux premiers tomes que j’ai vraiment beaucoup appréciée. J’aime beaucoup les dessins, originaux, face à d’autres mangas, ce n’est pas un style habituel, mais cela colle parfaitement à l’histoire et fait son charme. L’histoire, en elle même intéressante, est, je trouve, originale, il n’est pas rare  de suivre un personnage qui prend part à des combats et trouve sa quête mais ici j’appécie beaucoup la manière dont c’est abordé. Très ressemblant à un jeu vidéo de manière à ce que les personnages montent de niveaux grâce aux combats et ont leurs aptitudes propres, je trouve cela original et attrayant.

Les actions se déroulent une à une et s’embriquent parfaitement. C’est une saga sans prise de tête qui demande tout de même de suivre, évidement, mais on le fait sans se forcer. J’ai beaucoup aimé ces tomes et j’ai hâte de me procurer la suite.

Et toi tu les as lus ? Tu en as  pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

 

Chroniques·Home·Lectures

À l’Ouest

À l’Ouest

1

  • Auteur : Olivier Adam
  • Editions : Pocket
  • Année d’édition : 2001
  • 139 pages

Synopsis :

« Marie vit dans un pavillon de la banlieue parisienne avec ses deux enfants, Antoine et Camille. Antoine a presque dix-neuf ans. Fragile, rêveur, indocile, il sèche les cours au lycée, erre dans le centre commercial de son quartier, fume quelques pétards et ingurgite des litres de vodka. Camille, elle, veille sur son grand frère, de loin, et calme ses angoisses en se plongeant dans la lecture des évangiles. Ses prières à la vierge Marie lui permettent de parler à quelqu’un de ses doutes sur la marche de ce bas monde. Quant à Marie, leur mère, elle fait ce qu’elle peut. Jusqu’au jour où elle décide de partir pour de bon, sans explications. Livrés à eux-mêmes, Camille et Antoine vont devoir reconstituer le passé familial pour comprendre leur mère. »

Mon avis :

Hum.. Que dire de ce roman ? Je ne sais pas trop ce qui m’avais poussé à l’acheter (d’occasion heureusement pour moi), je crois que je m’attendais à un roman avec de l’espoir, un lourd secret pesant sur la famille, que l’on découvrirait au fur et à mesure pour découdre puis reconstruire cette famille, mais ce n’est pas du tout ça. On y retrouve une famille, au bord du gouffre, sans réelle raison exprimée. Oui il y a quelque passages qui parlent du passé, parfois triste mais rien qui pousse une famille complète à la dépression. On ne sait pas pourquoi ils sont comme ça. Vous l’aurez compris j’ai été déçue par ce roman, pourtant très court (ouf). J’ai cru comprendre que « la dépression » dans ce style était un thème réccurant chez l’auteur mais qu’habituellement il y glisse un message d’espoir. Ce n’est pas le cas ici, au contraire même, j’ai trouvé que tout le livre foutait un coup de blues. Du début à la fin on déprime avec les personnages et on a l’impression qu’eux même ne veulent pas s’en sortir. La fin nous laisse par la même occasion sans explications, j’aurais voulu être surprise au moins à la fin ce n’a pas été le cas. C’est une histoire où l’on suit les trois personnages séparement, de plusieurs points de vue Marie et Camille d’un point de vue externe et Antoine dans sa tête, cela m’a un peu perdue parfois.

Alors peut être que je n’ai pas compris le message plus en profondeur, mais pour moi c’est une déception. Pour trouver quelques points positifs, la plume de l’auteur est originale, un peu trop brutale à mon goût mais originale, il alterne une plume saccadée en courtes phrases, une plume légère et poétique parfois et parfois très familière. Sinon je l’ai lu d’une traite, tant il était court (et écrit gros), mais, à mon sens, heureusement car je n’ai pas vraiment aimé. De plus je n’ai pas trouvé le rapport même infime avec le titre.

Et toi tu l’as lu ? Tu en as pensé quoi ? Dis moi tout !

Tschüss !

Chroniques·Home·Lectures

Ajin semi-humain, Tomes 1&2 ♠

Ajin semi-humain T. 1&2

Logo_Ajin_fr

  • Scénaristes : Gamon Sakurai (& Tsuina Miura T.1)
  • Dessinateur : Gamon Sakurai
  • Première Sortie : 6 juillet 2012
  • Etat : en cours (9 volumes actuellement)
  • Seinen

ajin_

Synopsis Tome 1 :

« Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instants plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n’est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un Ajin. »

ajin

Mon avis Tomes 1&2  : 

Offerts par un ami à mon anniversaire il m’a promis que j’allais aimer, et il a eu raison.  J’ai lu ces tomes à l’occasion du Weekend à Lire dernier, alors que je devais n’en lire qu’un le deuxième a rapidement suivi, je n’ai pas pu attendre. C’est un manga alors l’histoire arrive très vite et se déroule très vite mais les plus de 200 pages du premier tome ont un rythme très appréciable, tout comme le deuxième. Ni trop rapide ni trop lent. Un manga plein d’action, de rebondissements, une histoire sanglante parfois, dans une société effrayée par les Ajins, effrayée par ce qu’elle ne connait pas (comme souvent). Ces Ajins justement possèdent des pouvoirs que Kei découvre au fur et à mesure. C’est avantage, j’apprécie voir les personnages découvrir, apprendre sur eux même au lieu de les voir tout savoir tout de suite alors que normalement, cela leur est inconnu. Grande fan de Tokyo Ghoul et de Death Note, cette saga, dans la même lignée, est faîte pour moi. Des grafismes magnifiques et détaillés, des personnages qui promettent d’être attachants, je vois du grand potentiel pour la suite et j’ai hâte de me procurer les prochains tomes.

Et toi tu les as lu ? Tu as aimé ? Dis moi tout !

Tschüss !